Magazine Manga ArtZone Espace Cosplay TM Mag Forum Blog Total Manga
Anime

Cobra The Animation

Cobra the Animation: Rokunin no Yūshi

Série Japanime

Cobra The Animation, Critique de la rédaction

Critique rédigée par Gorkab Nitrix le 06 Novembre 2010 (dernière modification le 09 Novembre 2010)
Cobra, un nom qui résonne pour beaucoup avec nostalgie, celle de l'enfance d'une génération française ayant grandi au rythme des aventures du pirate de l'espace. Ressuscité en 2008 pour le monde de l'animation, au moyen des OVA The Psychogun et Time Drive, il nous revient cette fois dans une série animée de 13 épisodes, racontant six histoires inédites tirées du manga original de Buichi Terasawa. Analyse.

Jean-Paul Belmondo avec un flingue dans le bras
Cobra et Secret, avec Black Bone et Zoros en arrière-plan
Cobra est le héros kitsch par excellence, se basant sur le sex-appeal d'un acteur français de renommée des années 60 et 70, Jean-Paul Belmondo. Cette nouvelle adaptation animée n'y fait pas exception, en nous plongeant dans un univers où seules les mensurations 90-60-90 font la loi, où les clichés et autres phrases décalées sont monnaie courante, le tout avec une pléiade d'espèces extra-terrestres à faire pleurer la scène de la cantina de Star Wars.

Secret face à CobraNotre héros rétro est donc de retour, cigare à la bouche et plus sexy que jamais ! Il va faire rencontre sur rencontre, à commencer par une belle blonde répondant au doux nom de Secret, avec une ressemblance aussi frappante qu'évidente à son amour d'autrefois, Dominique... C'est le point de départ de la première histoire, dont la longueur additionnée est comparable à celle d'un film d'animation classique d'une heure et demie tout de même ! Les cinq autres histoires, elles, sont de durées variables (un, deux ou quatre épisodes).

Une nouvelle série bien inspirée

Cobra et la belle Pamela LeeCobra The Animation, tout comme l'étaient les OVA Time Drive et The Psychogun, est tiré des mangas originaux de Buichi Terasawa. Le studio Magic Bus, déjà à l'œuvre sur les direct-to-DVD cités ci-dessus, a cette fois choisi d'adapter (dans l'ordre) La porte dorée, La légende des belles errantes, L'ascension du Mont Kagero, Les Mandrades, Black Bullet et Galaxy Nights. Bien sûr, si le fil conducteur de ces histoires reste notre pirate de l'espace préféré (désolé Albator), ce dernier est bien souvent relayé au second plan afin que le spectateur puisse mieux s'attarder sur les personnages secondaires. Ce type de narration se révèle parfait sur les aventures d'une seule histoire, comme c'est le cas dans le neuvième épisode avec la jeune Pamela Lee, mais aussi plutôt efficace sur des intrigues plus longues, comme avec l'androïde homme-femme du cycle des épisodes 10 à 13.

Une mandradeL'équipe de Guild Project aura bien pensé les choses puisque le personnage de Secret, vu dans le cycle de La porte dorée, devient le centre d'intérêt des Mandrades, contées dans le huitième épisode. On notera également (pour le même épisode) la réutilisation de la petite Bonnie, introduite dans l'épisode 3, reconvertie ici en hôtesse d'accueil. Évidemment, que serait Cobra sans sa fidèle Lady Armanoïde, l'ancienne princesse du royaume de Sanborn ? Si notre tombeur est bien souvent dans les bras de jolies jeunes filles, il peut toujours compter sur elle dans les pires situations. Néanmoins, pour une fois, c'est lui qui lui viendra en aide et ce, de manière assez inattendue pour le spectateur...

De l'OVA à la télé...

Cobra et la Reine de PiqueLes OVA sont bien souvent synonymes de qualité, ce que Magic Bus nous avait prouvé sur Time Drive et The Psychogun. Alors passer de ce format à treize épisodes diffusés sur la chaîne BS11, et en haute définition de surcroît, allait forcément entraîner des coupes budgétaires. Pourtant, la qualité d'animation reste très bonne voire même excellente (certaines séquences du cycle Galaxy Nights) tout au long de la série. La partie musicale n'est pas en reste, avec un nouveau thème chanté par la talentueuse et très jazzy Sasja Antheunis, qui aurait déclaré dans une interview accordée au site Crunchyroll qu'elle avait adoré "s'amuser avec le personnage sexy de Cobra" pendant l'écriture et l'enregistrement de sa chanson. Elle ne serait cependant pas très "attirée par les hommes en lycra rouge". Là, on peut la comprendre !

En France, c'est Kazé qui s'occupe des éditions DVD et Blu-ray. L'éditeur s'étant déjà chargé du simulcast de la série cette année, il nous livre à présent le titre en haute définition avec les treize épisodes répartis sur deux disques (trois pour la définition standard), mais sans aucun bonus vidéo. Les fans devront ainsi se consoler avec un livret artbook en couleurs de 32 pages, plutôt qu'avec le clip de l'opening par exemple :


L'édition Blu-ray de Cobra : The AnimationOn notera pourtant un clin d'œil dans la version française puisque c'est Jean-Claude Montalban, le doubleur de la série originale de 1982, qui reprend son rôle de Cobra après plus de 25 ans ! Un très bel hommage, sublimé par du son encodé en PCM 2.0 pour la version Blu-ray. Le version japonaise, elle, se voit endeuillée par la perte de son seiyû principal, Nachi Nozawa, qui nous a quittés le 30 octobre 2010 après un long combat contre le cancer du poumon. Il est donc remplacé par Naoya Uchida, qui officiait déjà sur Time Drive comme la voix du passé du pirate de l'espace.

Cobra ?Cobra will return ?

S'il reste encore de nombreuses aventures figées dans le papier pour Cobra, cette nouvelle apparition télévisée de 2010 est un très bon cru qui ravira très certainement les fans comme les nouveaux venus. Six histoires totalement différentes et qui s'enchaînent pourtant avec autant d'aisance, on en redemande encore. Nos remerciements à Magic Bus et Guild Project !


Tous les visuels sont © Buichi Terasawa/A-girl Rights/Guild Project
Partager cet article :  Partager : Total-Manga.com - Critique Cobra The Animation sur Wikio Partager : Total-Manga.com Critique Cobra The Animation sur FaceBook Ajouter : Total-Manga.com Critique Cobra The Animation à Yahoo!Ajouter : Total-Manga.com Critique Cobra The Animation à GooglePartager : Total-Manga.com Critique Cobra The Animation sur DiggPartager : Total-Manga.com Critique Cobra The Animation sur TechnoratiPartager : Total-Manga.com Critique Cobra The Animation sur Live-MSN
Critique rédigée par Gorkab Nitrix le 06 Novembre 2010 (dernière modification le 09 Novembre 2010)
NOTATION
Notes du chroniqueur :

Scénario
Dessins
Bande-son
Réalisation
Global
Six histoires inédites tirées du manga réparties sur treize épisodes avec le célèbre pirate de l'espace ? Par le studio Magic Bus, responsable des OVA Time Drive et The Psychogun ? À acheter les yeux fermés !
Moyennes :

Note moyenne de la rédaction (1 votes) :

Note moyenne des internautes (5 votes) :

DERNIERS COMMENTAIRES
0 commentaire | Vous devez être membre pour poster des commentaires. > Devenir membre