Magazine Manga ArtZone Espace Cosplay TM Mag Forum Blog Total Manga
Anime

DEADMAN WONDERLAND

DEADMAN WONDERLAND

Série Japanime

Article DEADMAN WONDERLAND - Preview

Article rédigé par Ramza le 06 Juin 2011 (dernière modification le 11 Juin 2011)
Deadman WonderlandAprès la diffusion de Durarara !! puis celles de Fullmetal Alchemist Brotherhood et High School of the Dead, tout le monde attendait Dybex au tournant pour son nouveau simulcast gratuit.

L’élu de la saison est Deadman Wonderland, adapté du manga homonyme qui compte déjà six tomes dans l'hexagone et de nombreux fans.

Après la diffusion des 6 premiers épisodes, soit la moitié de cette première saison, voyons si cette adaptation du studio manglobe (Samurai Champloo Ergo Proxy) comble nos espoirs.


Déclaré coupable. Condamné à mort

Ganta IrashiGanta Irashi est un adolescent lambda, qui mène une petite vie tranquille, banale même. Le choc est donc d’autant plus rude quand un homme en rouge, lévitant devant sa salle de classe, décide de faire un massacre et de ne laisser aucun survivant. Aucun ? Presque… Car dans cette mare de sang où surnagent quelques morceaux de corps, Ganta survit. Mais c’est un cauchemar éveillé qui attend notre rescapé.

Accusé du meurtre de tous ses camarades, Ganta est condamné à mort à l’issue d’un procès des plus douteux. Sa prochaine destination : Deadman Wonderland, une prison transformée en parc d’attractions, où la grande roue a été remplacée par des courses meurtrières et des combats sanglants entre condamnés.
 
ShiroLa seule façon de survivre dans cet environnement : participer à ces attractions pour emmagasiner des Cast Point, la monnaie carcérale qui permet de se procurer de la nourriture et surtout l’antidote au poison qu’on injecte en continu aux prisonniers. Le pauvre Ganta semble incapable de faire face à cet environnement terrifiant. Mais l’énigmatique Shiro, une fille loufoque aux cheveux blancs qui vient d’on ne sait où, décide de le suivre et de lui prêter main forte…


Un shōnen mortel

Deadman Wonderland tome 10, sorti le 26 mai 2011 au JaponDeadman Wonderland est à l’origine un manga publié par l’éditeur nippon Kadokawa Shoten (Kana pour la France) et dont les débuts remontent à 2007, dans le magazine de prépublication Shōnen Ace.

Ce shōnen est signé par un duo : Jinsei Kataoka au scénario et Kazuma Kondou au dessin, un tandem qui officiait déjà sur le manga Eureka Seven sous l’œil attentif du studio Bones. Si ressemblance il y a entre le héros de ce dernier, Renton, et le jeune Ganta, la similitude s’arrête là. Et c’est une tout autre ambiance que nous offre Deadman Wonderland.

Une série sanglanteL’histoire originale, reprise à l’identique dans la série TV, est celle d’un shōnen violent qui oscille entre action et horreur. Les têtes volent dès les premières secondes et la première attraction carcérale à laquelle doit participer Ganta est un défilé digne des classiques cinématographiques du gore. Hachés menu, grillés à point, en brochette ou tartare, les condamnés de cette prison peu ordinaire vous seront servis à toutes les sauces… En petits morceaux de préférence.

Sans compter que les Deadmen, les principaux combattants de la prison,  possèdent un « pouvoir » qui favorise l’apparition d'hémoglobine : c’est avec cette dernière qu’ils fabriquent toutes leurs armes !

Kōichi HatsumiKōichi Hatsumi (Le Chevalier D’Eon, Karas), en charge de la réalisation de l’anime, a bien compris que ce côté gore était plus qu’une simple particularité. Il l’explique d'ailleurs au webzine Anime News Network , lors d’une interview effectuée en avril dernier (et disponible en VF ici) : « Cette série n’est pas non plus totalement noire, c’est plutôt un titre gore et qui attire l’œil. C’est assez nouveau de produire ce genre de série TV. Pour Karas, il s’agissait d’une OVA donc nous pouvions être un peu plus violents mais là, Deadman Wonderland est une série TV et il n’y a jamais eu de série violente comme celle-ci. »


Simulcast : la version Dailymotion fait débat

L'espace Dailymotion de l'éditeur DybexLorsque Dybex a diffusé l’anime zombiesque High School of the Dead l’an passé sur Dailymotion, des voix se sont rapidement élevées contre la censure que subissait occasionnellement la série. Même combat pour Deadman Wonderland.
 
Précisons d’abord que cette fameuse « censure » n’est pas le fait de l’éditeur Dybex qui reçoit l’anime tel que diffusé sur les antennes hertziennes japonaises.

Malgré une diffusion de nuit au Japon, la série est par moment affublée d’écrans noirs ou d’images partiellement tronquées pour dissimuler les passages les plus gores. Quelques mots sont également censurés et remplacés par un "bip", mais c’est sans incidence sur la version sous-titrée qui fournit le texte complet.

L'ablation de l’œil, un passage violent de la sérieSi cette censure de la violence est discutable (respect du matériau original versus impacts psychologiques), notons tout de même que la bande-son sans retenue et notre imagination sont souvent suffisantes pour appréhender les scènes (exemple : le passage de l’épisode 5 où le corbeau subit une ablation d’un œil).

Malheureusement un second problème accompagne la méthode de censure adoptée pour le matériel destiné à la diffusion télévisée… Certaines scènes non violentes, comme des discussions ou des poursuites, Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir ?sont parfois extrêmement sombres, voire quasiment invisibles, pendant plusieurs dizaines de secondes.

Bien que ce paramètre puisse être corrigé avec une luminosité fortement accentuée, il s'agit d'un argument de plus pour ceux qui condamnent la qualité de diffusion. Espérons que l'éditeur, qui a su prouver qu'il était à l'écoute des internautes en apportant des modifications à ses sous-titres, saura nous gratifier d'une version non censurée en DVD ou Blu-ray exempte de ces quelques inconvénients.


What else ?

Heureusement, la série ne repose pas uniquement sur ses bains de sang et offre un scénario accrocheur. Remplie de mystères à son commencement, elle lève progressivement quelques voiles, sur le fonctionnement de la prison et son fameux secteur G par exemple, tout en conservant le mystère sur les origines du pouvoir des Deadmen.

Shiro, une mystérieuse schizophrène ?Les protagonistes sont proches des stéréotypes du shōnen avec un Ganta larmoyant et des personnages secondaires, certes typés, mais qui pour le moment ne demeurent pas inoubliables. Soulignons tout de même une Shiro déjantée à souhait qui sort du lot (interprétée par Kana Hanazawa) et le jeu des comédiens de doublage qu'on peut qualifier de tout à fait correct. 

En ce qui concerne l’adaptation en elle-même, celle-ci est soignée et bénéficie du chara design de Masaki Yamada (The Book of Bantorra, TIGER & BUNNY) qui reste fidèle à celui du manga. Les combats sont plaisants à regarder et l’affrontement entre le Corbeau et le Pic-vert dans l’épisode 5 est encourageant pour la suite. Quant au sang, utilisé en tant qu’objet offensif, son animation profite d’une certaine liberté de mouvement et donne lieu à des effets réussis. On attend donc avec impatience les armes des autres Deadmen.

À mi-parcours, l'adaptation sur petit écran de Deadman Wonderland bénéficie d'un travail soigné et reprend les atouts de sa version papier : une histoire intéressante accompagnée d'une violence exacerbée une fois animée et sonorisée. Sous réserve de la suite, voici donc une belle façon de découvrir ce sympathique shônen en cours de publication au Japon.

Partager cet article :  Partager : Total-Manga.com - DEADMAN WONDERLAND - Preview sur Wikio Partager : Total-Manga.com DEADMAN WONDERLAND - Preview sur FaceBook Ajouter : Total-Manga.com DEADMAN WONDERLAND - Preview à Yahoo!Ajouter : Total-Manga.com DEADMAN WONDERLAND - Preview à GooglePartager : Total-Manga.com DEADMAN WONDERLAND - Preview sur DiggPartager : Total-Manga.com DEADMAN WONDERLAND - Preview sur TechnoratiPartager : Total-Manga.com DEADMAN WONDERLAND - Preview sur Live-MSN
DERNIERS COMMENTAIRES
5 commentaire(s) | Ajouter un commentaire
Posté le 22 Février 2016 à 15h47Par gagnerdelargent.tv (invité)
Avatar de Invité
Merci enormement pour cette mane de donnee.
gagnerdelargent.tv http://www.gagnerdelargent.tv/
Posté le 07 Juin 2011 à 14h10Par Ramza
Avatar de Ramza
Senosuke > en fait je me demande si on aurait pu mieux faire sur le plan du scénario et des personnages en restant attaché au manga. Revoir cette histoire en version animé met en évidence des lacunes pas forcément frappante dans le manga, à savoir les personnages un peu stéréotypés.

Enlever les quelques scènes que tu évoques n'a pas tellement d'impact sur ce point (plus sur le rhytme et la narration à la limite).

C'est pour ça que je le conseille surtout en découverte ou aux gros fans de la version papier, car ça reste une oeuvre assez réussie, mais qui ne gagne pas forcément à être revue...

Pour la censure certains évoquent une possibilité : générer une attente quand à la version non censurée qui serait ensuite disponible à la vente. Une façon de booster les ventes de dvd/blu ray. A méditer ^^

Et enfin pour l'impression de lassitude qd au coté grand public, ça nous le fait à tous, à force d'en lire ou regarder ^^
Posté le 07 Juin 2011 à 01h21Par Senosuke
Avatar de Senosuke
Bonne preview dont je suis d'accord sur pas mal de points ^^.

Je suis entièrement d'accord pour dire que l'animé est vraiment trop sombre par moment et je déplore vraiment cette censure intempestive lors de certaines scènes gores. En regardant cet animé, on sait à quoi s'attendre ! D'autant + que l'animé est diffusé de nuit afin de ne pas choquer les plus jeunes...
N'empêche, depuis quelques temps, les animés deviennent trop "tout public" à mon goût. C'est vraiment dommage et j'en viens à regretter l'époque des années 80-90 là ou la censure n’existait pas vraiment.

Pour revenir sur la série, là ou je ne suis pas vraiment d'accord, c'est que ça a beau suivre le même fil conducteur que le manga, ça en dérive quand même pas mal. Au début du bouquin (tome1), j'avais adoré la scène du réfectoire ou Ganta découvrait le fonctionnement de cette enfer carcéral (payer sa bouffe avec des points etc...) et faisait connaissance avec une autre détenue, Azami Mido. Là, dans l'animé, cette scène n'apparaît même pas alors qu'elle est aurait mérité d'y être. Je doute qu'on puisse bien comprendre le fonctionnement de la prison sans cette scène (ce qui aurait été mon cas si je ne connaissais pas l’œuvre).
Bref, j'ai noté plusieurs petites scènes comme celle là absentes de l'animé à mon grand regret.

Sinon, pour le reste, j'aime beaucoup la réalisation et les musiques. De même que l'opening et l'ending.

En somme, une bonne adaptation du manga mais qui aurait pu être bien mieux selon moi ^^.


Posté le 06 Juin 2011 à 16h55Par Ramza
Avatar de Ramza
En dehors du résumé en lui même le spoil reste très léger, je ne dépasse pas l'épisode 5 et l'exemple me paraissait suffisament probant sans trop en dévoiler. En plus par rapport au manga c'est vraiment insignifiant.

Tout à fait d'accord sur l'ambiance malsaine, et pour la nouveauté du gore, je pense qu'Hatsumi parlait de ses propres créations et surtout des séries TV (donc Gunnm est exclu). Enfin je ne suis pas à sa place, il faudrait lui poser la question ^^
Posté le 06 Juin 2011 à 15h17Par Tabris (invité)
Avatar de Invité
ouh ça spoil beaucoup, entre quelques passages du texte et les images choisies (surtout la dernière).

L'anime en l'état actuel est à la fois intéressant et frustrant, car il est assez difficile de juger la réelle violence de cette prison avec la censure omniprésente sur les plans gores et les textes crus. Si on a pas lu le matériel de base (le manga), difficile de ressentir ce côté gore. Les versions disques devraient corriger ça, mais les aura-t-on en France ? Heureusement, l'ambiance malsaine est bien présente, et permet de garder le spectateur en haleine.

Je ne suis pas vraiment d'accord par rapport au terme de nouveauté pour des animes gores : Gantz, Elfen Lied ou précédemment Gunnm ont usé régulièrement de plans sur des corps découpés et des effusions de sang, et ces titres ont déjà quelques années.

Les passages sombres non violent, ne sont pas à mon avis dû au simulcast, mais de la même façon au support de base. La qualité d'ensemble du simulcast de Dybex, même si ce n'est pas la panacé, est encore correcte. Puis gratuitement et légalement, on ne va pas s'en plaindre.
GROUPEMENT
Groupe : DEADMAN WONDERLAND

Fiche Manga
DEADMAN WONDERLAND