Magazine Manga ArtZone Espace Cosplay TM Mag Forum Blog Total Manga

Noriyuki Iwadare


Article Noriyuki Iwadare - Interview de Noriyuki Iwadare

Article rédigé par Gorkab Nitrix le 07 Juillet 2010 (dernière modification le 15 Juillet 2010)
[JE 11] Interview de Noriyuki Iwadare

Noriyuki IwadareNoriyuki Iwadare fait partie de ces compositeurs japonais dont les œuvres définissent de nombreuses séries de jeux vidéo. Si sa bande originale la plus connue reste celle de Grandia, sorti sur Sega Saturn en 1997 et PlayStation en 1999, il signe également l'ensemble des musiques des Growlanser et Langrisser (inédits en France). À l'occasion de la Japan Expo, il a accepté d'accorder une interview quelques heures à peine avant son concert sur la scène de l'évènement.

  • Dans votre enfance, quelles ont été les influences qui vous ont marqué au point d’envisager de devenir compositeur pour le jeu vidéo ?
Depuis tout petit, je suis intéressé par tout ce qui a un rapport avec la musique, ce qui m'a naturellement amené à vouloir travailler dans le domaine musical. Pendant ma scolarité, j'ai fait partie de groupes et, par le biais d'un ami, je suis rentré dans une société de jeux vidéo pour en créer la musique.

  • En plus de composer, jouez-vous d’un instrument en particulier ou bien essayez-vous de vous familiariserNoriyuki Iwadare lors de son concert à la Japan Expo avec tout ce qui pourrait porter vos sentiments vers l’auditeur ?
Dans la mesure du possible, j'aime bien me servir de tous les instruments pour les utiliser lors de la création musicale... À la maison, j'ai une guitare accrochée au mur ainsi qu'un piano, donc je vais et viens entre ces deux instruments.

  • C’est la première fois que vous venez en France, est-ce que cette venue dans notre pays vous inspire musicalement parlant ?
L'arrivée en France, avec le bruit de l'avion et tout le reste, fut un petit peu chaotique... Mais j'ai réussi dans la soirée à faire un petit tour dans Paris et je pense que si je prenais le temps de m'arrêter sur les bords de la Seine, quelque chose viendrait m'inspirer assez rapidement. D'ailleurs, il me reste encore trois jours pour en profiter...

  • Avec Lunar, vous avez été l'un des premiers compositeurs à expérimenter le passage du MIDI au CD-ROM. Quels ont été les changements notables dans votre façon de travailler ?
En fait, ce qu'il s'est passé, c'est qu'il n'y a pas vraiment eu besoin de revisiter la technique. Par contre, avec une surface d'enregistrement plus importante, le temps de travail s'en est retrouvé multiplié... En dehors de ça, mon travail est resté le même que pour le MIDI.

  • À l'occasion des rééditions et portages des titres sur lesquels vous avez travaillé, vous donne-t-on Jaquette Japonaise de Lunar sur PSPl'opportunité d’améliorer vos compositions des années après ? Est-ce important pour vous ?
Définitivement. Entre Lunar et sa dernière version, Silver Star Harmony, qui est récemment sortie sur PSP, chaque édition m'a permis de remettre mon travail à plat, améliorer la qualité sonore ainsi que la composition dans certains cas.

  • Vous avez récemment signé la bande originale de Grandia Online pour PC, pourtant vous continuez d’œuvrer sur des machines moins puissantes, Gyakuten Saiban 3 sur Nintendo DScomme la DS avec la série des Gyakuten. Les contraintes techniques représentent-elles pour vous un obstacle à la création ou le vivez-vous comme un challenge ?
Sur DS, le nombre de sons est limité, dix à douze au maximum et moi, ça me plaît de travailler ainsi. Je me sens nostalgique face à ces limitations techniques... La musique en bits est complètement différente de celle sur CD-ROM.

  • Votre reconnaissance internationale est intervenue avec la sortie de Grandia en 1997 sur Sega Saturn au Japon. La communauté de joueurs qui s'est alors formée est allée jusqu'à analyser et définir le style musical propre à la série. Est-ce un travail que vous effectuez vous-même en amont ? Y a-t-il un style Grandia ?
Tout à fait ! À chaque fois que je crée un jeu, j'essaye de lui donner vie avec un style musical approprié, que ce soit pour Grandia, Langrisser ou encore Growlanser par exemple.

  • Noriyuki Iwadare lors de son concert à la Japan ExpoDe tous vos travaux originaux, quelle est l’œuvre qui vous tient le plus à cœur aujourd’hui ?
(Il réfléchit, le sourire aux lèvres.) C'est vraiment difficile de faire un choix, chacune de mes compositions correspond à un souvenir, un moment de ma vie en particulier. Néanmoins, on peut dire que la bande originale du premier Grandia reste ma préférée.

Si on m'invite... Vous m'invitez ? (Rires.)

  • Noriyuki Iwadare et son groupe en concert à Japan ExpoAvez-vous un message à destination du public français qui s'est déplacé à Japan Expo pour vous écouter ?
Depuis que j'ai su que j'allais venir à la Japan Expo, j'ai beaucoup travaillé avec mon groupe... Nous avons réarrangé mes morceaux afin de faire de ce concert un live unique, spécialement pour cette occasion.

  • Avez-vous des projets en cours que vous souhaiteriez Noriyuki Iwadare lors de son concert à la Japan Expopartager avec nous ?
(Rires.) Tout le monde veut savoir, malheureusement ce n'est pas possible... Mais lors du Tokyo Game Show de cette année, des annonces seront faites. Faites-moi confiance, ce sera bien ! Avant mon séjour à la Japan Expo, nous étions d'ailleurs en train de préparer la vidéo promotionnelle du titre.

  • Merci beaucoup pour cette interview !
Merci beaucoup !

Partager cet article :  Partager : Total-Manga.com - Noriyuki Iwadare - Interview de Noriyuki Iwadare sur Wikio Partager : Total-Manga.com Noriyuki Iwadare - Interview de Noriyuki Iwadare sur FaceBook Ajouter : Total-Manga.com Noriyuki Iwadare - Interview de Noriyuki Iwadare à Yahoo!Ajouter : Total-Manga.com Noriyuki Iwadare - Interview de Noriyuki Iwadare à GooglePartager : Total-Manga.com Noriyuki Iwadare - Interview de Noriyuki Iwadare sur DiggPartager : Total-Manga.com Noriyuki Iwadare - Interview de Noriyuki Iwadare sur TechnoratiPartager : Total-Manga.com Noriyuki Iwadare - Interview de Noriyuki Iwadare sur Live-MSN
DERNIERS COMMENTAIRES
0 commentaire(s) | Ajouter un commentaire
Pseudo :
Commentaire :