Magazine Manga ArtZone Espace Cosplay TM Mag Forum Blog Total Manga
Drama Cinéma

Surely Someday

Film

Article Surely Someday - Surely Someday (un film de Shun Oguri)

Article rédigé par scalp le 22 Juillet 2011 (dernière modification le 25 Juillet 2011)
Affiche
Quel fan de cinéma n'a jamais rêvé de mettre la main à la pâte et de réaliser lui-même le long-métrage de ses rêves ? Shun Oguri, l'un des talento les plus populaires du paysage audiovisuel japonais, passe maintenant à l'acte avec la réalisation de son premier film : Surely Someday.

L'occasion de faire le point sur ce personnage qui a su tirer son épingle du jeu et acquérir une certaine reconnaissance professionnelle, notamment grâce au théâtre.

Une carrière précoce : du drama...

Shun dans Gokusen
Né en 1982, Shun Oguri commence sa carrière de talento très jeune et va rapidement se faire une place au sein de l'industrie du divertissement, tout d'abord à la télévision. Dès 1995, alors qu'il n'a que 13 ans, il fait ses débuts en tant que figurant dans des dramas (dont IWGP en 2000). Son premier rôle régulier, c'est en 1998 qu'il l'obtient en incarnant Noboru Yoshikawa dans l'adaptation TV du célèbre manga GTO. Autre second rôle d'importance : Uchi dans Gokusen en 2002.

Viennent ensuite les rôles principaux, notamment dans l'excellent Stand UP !! en 2003, aux côtés de Kazunari Ninomiya, Hiroki Narimiya et Tomohisa Yamashita (un casting de rêve pour un drama !).

Hana Yori Dango
Mais c'est surtout en 2005 avec Hana Yori Dango qu'il trouve son rôle le plus marquant et crève le petit écran en incarnant Rui Hanazawa, prince charmant torturé et chevaleresque, fantasme ambulant pour la gente féminine. Dès lors, on le retrouvera souvent au centre de séries où il incarne une sorte d'idéal masculin, souvent taciturne voire asocial (Hanazakari no Kimitachi e, Tokyo DOGS et plus récemment Juui Dolittle aka Veterinarian Dolittle).

... au cinéma

Shun dans CROWS ZERO
Parallèlement, il se fait une place au cinéma via quelques seconds rôles chez Ryūhei Kitamura, dans Azumi, en 2003 et chez Miike dans Sukiyaki Western Django en 2007. C'est d'ailleurs ce dernier qui lui offrira son rôle emblématique sur grand écran avec les films CROWS ZERO et CROWS ZERO II, certainement les plus populaires.

Il ne faudrait cependant pas oublier d'autres rôles titres dans des productions plus confidentielles, mais qui ont tout de même permis à Shun d'affirmer ses talents d'acteur, parmi lesquelles Kisaragi, Waters et surtout Rinjin 13-gô (traduire « Le voisin numéro 13 »), film inclassable, adapté d'un manga de Santa Inoue, entre thriller psychologique et film d'horreur expérimental, dans lequel il incarne un jeune garçon traumatisé jusque dans sa chair.

Shun Oguri, sur le devant de la scène

La télévision lui aura permis d'occuper le devant de l'espace médiatique en se créant une image de beau gosse cool et stylé (ce qui lui vaudra d'ailleurs de nombreux passages dans des magazines de mode comme Mens Non-No, et même sa propre émission de radio...), tandis que le cinéma le laissera s'affirmer en tant qu'acteur. Mais c'est surtout le théâtre qui lui permettra de se démarquer du tout venant des talento.

Nombreux sont les talento qui, au cours de leur carrière, prennent le temps de participer à un ou deux spectacles live, gages de crédibilité. Cependant, chez Shun Oguri, les planches sont plus qu'un simple passage obligé puisqu'il y multiplie les rôles depuis 1998 , participant autant à des pièces classiques (Shakespeare, Titus Andronicus, Caligula), qu'à des jidai geki ou des projets plus modernes comme récemment (janvier-février 2011) la comédie musicale d'Orange Mécanique dont il tient le rôle titre. Il faut dire que Shun-san est ce qu'on peut appeler un enfant de la balle, puisque ses parents sont issus du milieu des arts de la scène, avec un père metteur en scène de théâtre, une mère professeur de danse et un frère aîné comédien. Il semblait donc naturel qu'il y trouve un espace d'expression et d'affirmation de son talent.

Highlander
C'est certainement cette crédibilité professionnelle qui lui permettra de s'affirmer et d'assouvir ses envies de diversification et sa soif de création. On le retrouvera ainsi à la radio où il animera sa propre émission plusieurs années durant (All night Nippon, de 2007 à 2010). Mais ce n'est pas tout, puisque, grand fan d'animé et de manga, il s'adonnera aussi au doublage, notamment pour l'animé Highlander : Soif de vengeance réalisé par Yoshiaki Kawajiri.

Une chose est sûre, Shun Oguri est maintenant un talento sur lequel il faut compter et qui peut porter des projets sur son seul nom, comme en témoigne ce premier film, Surely Someday, dont la communication marketing s'axait principalement sur la présence de Shun derrière la caméra.

Un jour, pour sûr... (je réaliserai mon film)

Les jeunes de Surely Someday
Afin de forcer la direction de leur lycée à rétablir la fête culturelle à l'occasion de laquelle ils comptaient bien se produire avec leur groupe de rock, 4 amis menacent de faire exploser leur école. Suite à une erreur, la bombe, censée être fausse, explose et les 4 se retrouvent exclus et conspués, voyant leurs rêves de jeunesse leur échapper.

Trois ans après, alors que le groupe se reforme à la faveur d'un accident impliquant des yakuzas, les évènements passés semblent resurgir sous un nouveau jour. Une chance, peut-être, pour nos 4 anti-héros, de reconstruire leur avenir et d'assumer les conséquences de leurs actes.

Shun travaille sur le film
Cela fait déjà une dizaine d'années que Shun Oguri porte le projet de Surely Someday en lui. Le film, marqué du sceau de la jeunesse, brasse des thèmes qui semblent chers à l'acteur : l'adolescence évidemment, l'amitié, le rock et, surtout, le passage à l'âge adulte, le fait d'assumer ses responsabilités, de s'accomplir personnellement et aussi de réaliser ses rêves d'adolescent.

Le plaisir et l'investissement de Shun sont palpables tout au long du long-métrage. Il s'est investi dans tous les aspects de la production : les costumes, les décors, le scénario (avec l'aide de Shogo Muto, scénariste des CROWS ZERO), mais aussi la musique, demandant à Yôko Kanno - dont il est fan - de se charger de l'habillage musical du film et de la composition de la chanson titre. Une présence qui apporte beaucoup à l'ambiance du film.

Mais l'acteur a-t-il réussi à passer le cap et à gagner ses galons de réalisateur ? Et surtout, parvient-il à transmettre son plaisir au public ?

Une jeunesse toujours en train de fuir
Cette première réalisation se présente comme un mix entre film de jeune un peu foufou, et histoire de yakuza. On peut percevoir une certaine filiation avec les films de Sabu et ses personnages de jeunes anti-héros un peu à la ramasse qui passent leur temps à courir, autant pour fuir les ennuis que pour rattraper leurs propres espoirs en perdition.

Le cast du film
Le film est agréable, léger, varié et comporte de bons moments et des personnages attachants. Si on sent de vraies velléités de réalisation de la part de Shun Oguri (tant sur certains angles ou mouvement de caméra, que de la photographie, vive dans les scènes de flashback, puis terne dans le temps présent, alors que nos héros ont été déchu), l'esthétique et le rythme restent hélas assez « plan plan », tièdes ; question de budget ? Cependant, cela demeure un bon premier essai, et on espère bien que Shun-san persévèrera pour nous livrer quelque chose de plus fou, plus enlevé et surtout de plus ambitieux la prochaine fois.

Souhaitons seulement qu'il aura cette chance. En effet, le film, produit pour un budget équivalent à 5,5 millions de dollars n'en a rapporté que 2,5 millions sur 3 semaines d'exploitation avec 186 copies.
Partager cet article :  Partager : Total-Manga.com - Surely Someday - Surely Someday (un film de Shun Oguri) sur Wikio Partager : Total-Manga.com Surely Someday - Surely Someday (un film de Shun Oguri) sur FaceBook Ajouter : Total-Manga.com Surely Someday - Surely Someday (un film de Shun Oguri) à Yahoo!Ajouter : Total-Manga.com Surely Someday - Surely Someday (un film de Shun Oguri) à GooglePartager : Total-Manga.com Surely Someday - Surely Someday (un film de Shun Oguri) sur DiggPartager : Total-Manga.com Surely Someday - Surely Someday (un film de Shun Oguri) sur TechnoratiPartager : Total-Manga.com Surely Someday - Surely Someday (un film de Shun Oguri) sur Live-MSN
DERNIERS COMMENTAIRES
334 commentaire(s) | Ajouter un commentaire
Posté le 29 Décembre 2018 à 04h44Par mackage canada (invité)
Avatar de Invité
Drama Cinéma : Surely Someday - Surely Someday (un film de Shun Oguri)
mackage canada http://www.mackagesale.com/mackage-men-c-1/
Posté le 28 Décembre 2018 à 02h42Par parajumpers salg norge (invité)
Avatar de Invité
Drama Cinéma : Surely Someday - Surely Someday (un film de Shun Oguri)
parajumpers salg norge http://www.preciseresources.no/images/pjs4.html
Posté le 27 Décembre 2018 à 04h58Par cheap roger vivier shoes (invité)
Avatar de Invité
Drama Cinéma : Surely Someday - Surely Someday (un film de Shun Oguri)
cheap roger vivier shoes http://www.digmata.se/images/rv2.html
Posté le 25 Décembre 2018 à 21h16Par canada goose outlet online (invité)
Avatar de Invité
Drama Cinéma : Surely Someday - Surely Someday (un film de Shun Oguri)
canada goose outlet online http://www.quikcheq.com/images/goose.htm
Posté le 20 Décembre 2018 à 06h37Par mackage sale (invité)
Avatar de Invité
Drama Cinéma : Surely Someday - Surely Someday (un film de Shun Oguri)
mackage sale http://www.ostfoldenergi.info/images/mackage.html
Posté le 19 Décembre 2018 à 20h03Par parajumpers jakke salg (invité)
Avatar de Invité
Drama Cinéma : Surely Someday - Surely Someday (un film de Shun Oguri)
parajumpers jakke salg http://www.preciseresources.no/images/pjs4.html
Posté le 19 Décembre 2018 à 04h23Par roger vivier sale (invité)
Avatar de Invité
Drama Cinéma : Surely Someday - Surely Someday (un film de Shun Oguri)
roger vivier sale http://www.rogervivierparis.com/roger-vivier-pumps-c-3.html
Posté le 17 Décembre 2018 à 14h39Par canada goose sale (invité)
Avatar de Invité
Drama Cinéma : Surely Someday - Surely Someday (un film de Shun Oguri)
canada goose sale http://www.canadagoose-us.com/canada-goose-men-c-1/
Posté le 13 Décembre 2018 à 07h50Par parajumpers jakke norge (invité)
Avatar de Invité
Drama Cinéma : Surely Someday - Surely Someday (un film de Shun Oguri)
parajumpers jakke norge http://www.slettabarnehave.no/images/pjs5.html
Posté le 12 Décembre 2018 à 14h13Par cheap nike nfl jerseys (invité)
Avatar de Invité
Drama Cinéma : Surely Someday - Surely Someday (un film de Shun Oguri)
cheap nike nfl jerseys http://www.nikejersey.org/nike-nfl-jerseys-c-1/