Magazine Manga ArtZone Espace Cosplay TM Mag Forum Blog Total Manga
J-Music

Uroboros [Deluxe Limited Version]

Album

Article Uroboros [Deluxe Limited Version] - Concert du Bataclan

Article rédigé par Gorkab Nitrix le 16 Juin 2009 (dernière modification le 20 Septembre 2009)
La dédicace sur les Champs-ElyséesAprès l'Olympia en juillet 2005, le Zénith de Paris en novembre 2007, voici Dir en grey au Bataclan ! Avec une dédicace à la Fnac des Champs-Élysées en journée, où plus de 500 personnes s'étaient enfermées derrière les barrières de sécurité, dont certaines dès 5 heures du matin, on pouvait d'ores et déjà placer cette journée du 11 juin 2009 sous le signe de l'Uroboros, le dernier opus du groupe japonais.

Du côté de la salle, si la file d'attente était certes moins conséquente que La file d'attentelors de leur premier concert français, il était clair que le vent avait tourné et qu'une nouvelle génération se pressait pour assister à l'événement (peu de fans de la première heure donc, mais quelques tenues élaborées dans les fans).

En rentrant, je constate que le vestiaire offre ses services gratuitement si l'on lui remet bien sagement son appareil photo. Pour les autres, il est bien sûr interdit d'utiliser le flash. La salle était pour une fois disponible en La salle du Bataclan aux couleurs de Dir en greyplacement libre, le tout pour un tarif unique de moins de 30 €, soit une jolie baisse en comparaison de la cinquantaine et de la quarantaine demandées dans les salles précédentes. Il faut dire aussi que les Japonais n'étaient pas les seuls à jouer ce soir-là, puisqu'ils étaient suivis du groupe américain Killswitch Engage, dont les fans essayeront en vain de perturber les vocalises de Kyo, le chanteur de Dir en grey, mais je reviendrai là-dessus...
Le groupe fait son entrée sur SA BIR...
Pas de première partie, ça n'est pas plus mal lorsqu'on se souvient de la performance du groupe français Eths, qui s'était fait huer pendant ses trente minutes à l'Olympia en 2005... Les lumières s'éteignent sous un déluge de cris de jeunes filles à crever plusieurs fois le tympan, tandis que retentit SA BIR, l'intro d'Uroboros, et que le groupe arrive au fur et à mesure sur scène... Kyo se montre en dernier, habillé d'un jogging en parfaite inadéquation avec la musique... Il monte sur sa petite estrade en Toshiya et Kyotapant du pied sur la lumière, donnant un effet d'embrasement sur son corps. Fin de l'intro, démarrage en trombe avec OSCURE, sous un tonnerre d'applaudissements et de cris de pucelles, à croire que la popularité de la performance du Zénith, capturée en vidéo, est parvenue jusqu'aux oreilles du groupe !

Le public n'est pas déjà déchaîné qu'ils enchaînent directement sur Merciless Cult, première piste de Withering to Death et première chanson Kyo se dénude...jouée en 2005, sur une batterie puissante, suivie des guitares et basses, sans oublier un Kyo qu'on entend enfin, ça change d'avant ! Pas le temps de s'arrêter, voici venu 凱歌、沈黙が眠る頃 (Gaika, Chinmoku ga Nemuru Koro) d'Uroboros, à laquelle la foule participe en accompagnant le refrain, entre deux pogos ressemblant à une véritable marée humaine, et quelques cris du chanteur... qui a à présent enlevé le haut, mais ça on s'y attendait, il commence en effet à Le public se déchaîne !faire déjà bien chaud dans la salle...

STUCK MAN démarre... Lentement, doucement, puis c'est l'explosion ! Placé au balcon gauche, je peux voir tout le monde lever les bras dans une nuée rosâtre en pleine osmose avec la puissante mélodie...

Changement d'album pour le très criard The Marrow of a Bone et le titre Grief, tout aussi peu avare en éructations buccales. Si sur l'album, c'était tout sauf communicatif, là c'est participatif, avec tout le monde qui Kyo tend sa main vers la fosse...frappe dans ses mains à l'appel du groupe... Une communion s'opère dans la fosse et fait battre les cœurs, c'est bien la première fois que Dir en grey fait autant participer la salle, pour son plus grand plaisir !

Ambiance rougeâtre pour The Final de l'album Withering to Death, où Kyo se tord dans tous les sens, s'arrêtant même de chanter pour laisser le public le faire à sa place, même si on ne l'entend pas assez !

Kyo, a cappellaLa fin de la chanson laisse place à des vocalises du chanteur, simplement éclairé par un mince halo de lumière blanche... Un superbe a cappella à la fois mystique et oppressant où toute la salle se tait... Sauf les fans de Killswitch Engage qui en profitent pour proférer leurs injures bien haut afin qu'on entende leur inutilité primaire (ils quitteront d'eux-même la salle en majorité après avoir fait usage de leur bile).
Le groupe sur Dozing Green
Kyo s'agite et rentre dans une transe... avant de repartir de plus belle, sous les applaudissements, sur DOZING GREEN, premier single de l'album Uroboros, que l'on avait déjà pu entendre en 2007 au Zénith... On notera ici que ce ne sont pas les incompréhensibles paroles anglaises mais bien les japonaises que le groupe interprète !!

VINUSHKA !Petite surprise, Vinushka, du même album, seule piste à n'avoir pas été jouée de la tournée m'a-t-on soufflé (merci JZH !) et qui nous est offerte sur la scène du Bataclan, avec ses rythmes à la fois mélodieux et bourrins, qui rappelaient notamment Macabre, le deuxième album studio du groupe.

De nouvelles vocalises plus tard, et nous voilà reparti pour Uroboros avec BUGABOO, titre religieux et inquiétant sur lequel le public lève les bras bien haut sous le doigt du prophète Kyo... qui continue avec 冷血なりせば BUGABOO(Reiketsu Nariseba), toujours suivi par un public qui est définitivement conquis par la performance...

Il fait très chaud, la sueur ne perle plus, elle coule... Mais Dir en grey n'en a pas fini et repasse sur The Marrow of a Bone avec AGITATED SCREAMS OF MAGGOT, histoire de bien sortir toute la salle de la torpeur religieuse et finir en beauté sur REPETITION OF HATRED...

En conclusion, j'ai trouvé ce concert encore meilleur que les deux précédents, de par un son bien meilleur, qui laissait enfin ressentir toute l'énergie d'un groupe mythique qui a su revenir à ses bases avec brio tout en conservant la frange de fans constitués avec leur virage datant déjà de 2002 (six UGLY)...

Rendez-vous en 2011 pour une éventuelle nouvelle date française, si ce n'est avant (on l'espère) !

Des fans qui posent avant le concertDes fans qui posent avant le concertDes fans qui posent avant le concert
Partager cet article :  Partager : Total-Manga.com - Uroboros [Deluxe Limited Version] - Concert du Bataclan sur Wikio Partager : Total-Manga.com Uroboros [Deluxe Limited Version] - Concert du Bataclan sur FaceBook Ajouter : Total-Manga.com Uroboros [Deluxe Limited Version] - Concert du Bataclan à Yahoo!Ajouter : Total-Manga.com Uroboros [Deluxe Limited Version] - Concert du Bataclan à GooglePartager : Total-Manga.com Uroboros [Deluxe Limited Version] - Concert du Bataclan sur DiggPartager : Total-Manga.com Uroboros [Deluxe Limited Version] - Concert du Bataclan sur TechnoratiPartager : Total-Manga.com Uroboros [Deluxe Limited Version] - Concert du Bataclan sur Live-MSN
DERNIERS COMMENTAIRES
0 commentaire(s) | Ajouter un commentaire
Pseudo :
Commentaire :