Magazine Manga ArtZone Espace Cosplay TM Mag Forum Blog Total Manga
J-Music

heavenly (Type A)

Single

heavenly (Type A), Critique de la rédaction

Critique rédigée par chtite_asu le 15 Septembre 2011 (dernière modification le 15 Septembre 2011)

Lorsque Kiyoharu a annoncé la reformation de KUROYUME et de SADS sur son blog officiel début janvier 2010, personne ne s'y attendait. Le chanteur ayant influencé de nombreux groupes de visual-kei tout au long de sa carrière avait alors subitement réattiré les fans de la première heure. Malheureusement, cette démarche s'est rapidement montrée commerciale puisque aucun des anciens membres de SADS n'était revenu. Pour avex, il s'agissait d'une manière plus fructueuse d'alimenter la carrière de l'artiste.

KuroyumeSi ce raisonnement est valable pour SADS, il en va autrement pour KUROYUME. Tout le monde pensait que Hitoki ne reviendrait pas dans la formation, mais ce ne fut pas le cas pour le plus grand bonheur des fans. Le célèbre duo a donc fait son retour avec le single Misery en février dernier. Après avoir sorti un autre deux-titres, Alone, il revient sur le devant de la scène avec heavenly. Stratégie commerciale oblige, il est paru le 17 août en trois éditions différentes. Le choix est bien sûr difficile afin de pousser les amateurs à se procurer plusieurs versions : toutes trois contiennent une face-B inédite et l'édition limitée dispose en plus d'un DVD bonus présentant le clip de la chanson-titre et son making-of.

KuroyumeKUROYUME n'est pas vraiment parvenu à convaincre avec Misery et Alone. Ces singles étaient bien construits, mais ne suivaient pas l'évolution logique du groupe. Ils s'apparentaient plus à la carrière solo de Kiyoharu. Néanmoins, cela est difficilement reprochable puisque l'eau a coulé entre les ponts et que les deux membres n'ont plus la jeunesse et l'énergie d'antan. On ne retrouve pas les sonorités brutes de CORKSCREW avec heavenly, mais il reste beaucoup plus convaincant que les deux précédents singles. Le succès a été au rendez-vous et il a été vendu à plus de 11 000 exemplaires sa première semaine.

Kuroyumeheavenly commence de manière assez sombre à l'aide d'un fond sonore d'accords de guitares avec des effets de distorsion. Les instruments gagnent alors tout à coup en intensité et le morceau s'éclaircit avec la voix nasillarde et éraillée de Kiyoharu. Le chanteur ne change pas ses habitudes et n'hésite pas à abuser de jeux de voix et de cris. Alors que les couplets sont interprétés dans les graves, les instruments et le chant passent subitement aux aigus dans les refrains. La basse d'Hitoki est néanmoins étouffée par les jeux de guitare mis en avant afin de donner plus de puissance au titre. Le groupe a également invité 80KIDZ afin de créer un remix de la chanson pour l'édition limitée A. La formation électro a utilisé divers effets de synthétiseur et jeux de platine pour donner un rendu diamétralement opposé à l'original. La musique est désormais caractérisée par un rythme plus modéré et officie davantage dans l'électro-rock et le rock expérimental. Il est cependant dommage que des coupures brutales s'opposent par moment à la mélodie posée générée par le chant modifié et aérien de Kiyoharu.

KuroyumeBORN TO BE WILD -seconde piste de l'édition B-, garde un côté hard rock, mais comporte des couplets à la fois calmes et provocateurs grâce aux tenues de notes et au chant aguicheur. Bien que cela reste minime, la basse est davantage mise en avant, notamment lorsque les guitares se font plus discrètes. On reste néanmoins bien loin de l'époque où Hitoki avait une place prédominante dans les compositions. Contrairement à ce que son nom pouvait laisser présager, la face-B de l'édition C, I like you, est complètement déstructurée. L'instrumentation étant assez chaotique, on a rapidement l'impression d'écouter une bouillie sonore et le morceau ne restera pas dans les annales. Kiyoharu a déjà utilisé l'électro à bon escient pour sa carrière solo, mais cette fois ce côté est trop saturé et mis en avant.


Heavenly est donc un single intéressant, mais pas incontournable à cause de ses faces-B. On note tout de même une évolution positive par rapport aux précédents disques. Si une seule édition devait être choisie, ce serait sans aucun doute l'édition B du single afin de bénéficier de BORN TO BE WILD. KUROYUME ayant annoncé un nouvel album, Headache and Dub Reel Inch, pour le 2 novembre, il sera possible de juger plus clairement de l'orientation musicale du duo. Puisque treize ans sont passés depuis la sortie de CORKSCREW, il va sans dire que les fans attendent ce nouvel opus impatiemment. Tout semble aller pour le mieux pour la formation puisqu'elle fera également un concert au Nippon Budokan le 29 janvier prochain. Il s’agira de sa première représentation dans cette salle mythique depuis sa reformation éphémère pour les quinze ans de carrière de Kiyoharu en 2009.

Partager cet article :  Partager : Total-Manga.com - Critique heavenly (Type A) sur Wikio Partager : Total-Manga.com Critique heavenly (Type A) sur FaceBook Ajouter : Total-Manga.com Critique heavenly (Type A) à Yahoo!Ajouter : Total-Manga.com Critique heavenly (Type A) à GooglePartager : Total-Manga.com Critique heavenly (Type A) sur DiggPartager : Total-Manga.com Critique heavenly (Type A) sur TechnoratiPartager : Total-Manga.com Critique heavenly (Type A) sur Live-MSN
Critique rédigée par chtite_asu le 15 Septembre 2011 (dernière modification le 15 Septembre 2011)
NOTATION
Notes du chroniqueur :

Global
heavenly mérite davantage d'attention que les précédents singles, mais ne justifie pas l'achat à cause de ses multiples versions et de ses faces-B.
Moyennes :

Note moyenne de la rédaction (1 votes) :

Note moyenne des internautes (1 votes) :

DERNIERS COMMENTAIRES
0 commentaire | Vous devez être membre pour poster des commentaires. > Devenir membre