Magazine Manga ArtZone Espace Cosplay TM Mag Forum Blog Total Manga
J-Music

HUMANIA

Album

HUMANIA, Critique de la rédaction

Critique rédigée par chtite_asu le 16 Février 2012 (dernière modification le 16 Février 2012)
Depuis sa seconde contribution pour l'anime Naruto Shippûden avec le générique Diver, NICO Touches the Walls est parvenu à obtenir une plus grande renommée au Japon. À l'aide d'une politique de communication efficace, mais surtout d'une multiplication de passages télévisés, sa popularité ne cesse d'augmenter et les sorties s'enchaînent. Après avoir produit deux singles et un album, le groupe clôt l'année 2011 en beauté avec un second album, HUMANIA.

HUMANIA, quatrième album original de la formation est paru le 7 décembre en deux éditions différentes. La version limitée comporte un DVD bonus présentant un plus beau packaging, une interview et des versions live acoustiques de Te wo tatake, THE BUNGY et Lonesome Ghost. Une fois de plus, les ventes restent respectables puisque le disque est parvenu à se placer en dixième position du classement hebdomadaire de l'Oricon sa première semaine de commercialisation avec plus de 15 000 copies écoulées.


NICO Touches the WallsSi NICO Touches the Walls fait une ascension remarquable dans le milieu du rock japonais, on ne peut pas dire qu'il en va de même pour sa capacité à innover. HUMANIA ne présente donc aucune surprise et suit la lignée des précédents albums. Il reste assez classique et jongle entre morceaux rock mainstream et ballades dont les japonais sont particulièrement friands. Depuis les débuts du groupe, une comparaison est sans arrêt faite entre le chanteur, Tatsuya Mitsumura et Kazutoshi Sakurai de Mr.Children. Le plus jeune s'inspire effectivement de l'autre en imitant son timbre de voix tant et si bien qu'on a parfois l'impression d'écouter des compositions du second groupe le plus vendeur du Japon. Il est normal d'avoir des influences et d'essayer de s'inspirer de musiciens à succès, mais la ressemblance est frappante et ne s'atténue pas au fil du temps. C'est notamment le cas avec Carousel, Kyokutou ID, Gyougyou et Endless Roll. À noter que les morceaux sont bien arrangés et loin d'être mauvais, loin de là.

NICO Touches the WallsEn parvenant à passer outre cette facette du groupe, HUMANIA reste bien ficelé et démontre que même si le groupe a des influences fortement marquées, il n'est pas un simple copy band. Après une intro posée, l'album débute en fanfare avec Shoutotsu, démonstration parfaite des qualités de NICO Touches The Walls : le chant est aussi agressif et addictif que les riffs de guitare. La batterie marque quant à elle un rythme soutenu alors que la basse est bien audible lors des couplets. Tatsuya Mitsumura nous fait une belle démonstration de ses capacités vocales en swinguant, accentuant ou tenant des notes dans les moments opportuns afin de mettre l'instrumentation en valeur. Mention spéciale également au précédent single - Te wo tatake - et Bicycle qui restent dans le même registre et entrent facilement en tête. Le titre de meilleure ballade revient quant à lui à Endless Roll, malgré les ressemblances sonores avec Mr.Children. La voix grave et profonde du chanteur se marie parfaitement avec l'instrumentation marquée par le jeu de basse durant les couplets avant d'éclater et de s'éclaircir dans le refrain en même temps que la montée en puissance des guitares.


NICO Touches the WallsHUMANIA suit la lignée des albums précédents et n'apporte rien de nouveau, mais permet tout de même de passer un bon moment de détente. Les morceaux sont attractifs et malgré la ressemblance évidente entre la voix du chanteur et celle de Kazutoshi Sakurai, l'album garde son intérêt et reste l'un des albums rock les plus intéressants de l'année. Il est néanmoins dommage que la formation n'essaie pas de se détacher de cette image et reste donc plus appréciée comme étant une copie de Mr.Children avec des membres plus jeunes. Elle ne s'est cependant pas reposée sur ses lauriers puisqu'un nouveau DVD est d'ores et déjà sorti. L'occasion d'avoir un aperçu des compositions du précédent album en live.

Partager cet article :  Partager : Total-Manga.com - Critique HUMANIA sur Wikio Partager : Total-Manga.com Critique HUMANIA sur FaceBook Ajouter : Total-Manga.com Critique HUMANIA à Yahoo!Ajouter : Total-Manga.com Critique HUMANIA à GooglePartager : Total-Manga.com Critique HUMANIA sur DiggPartager : Total-Manga.com Critique HUMANIA sur TechnoratiPartager : Total-Manga.com Critique HUMANIA sur Live-MSN
Critique rédigée par chtite_asu le 16 Février 2012 (dernière modification le 16 Février 2012)
NOTATION
Notes du chroniqueur :

Global
Bien que l'on ressente à nouveau les influences de NICO Touches The Walls dans cet album, il n'en reste pas moins intéressant et rafraîchissant.
Moyennes :

Note moyenne de la rédaction (1 votes) :

Note moyenne des internautes (2 votes) :

DERNIERS COMMENTAIRES
0 commentaire | Vous devez être membre pour poster des commentaires. > Devenir membre