Magazine Manga ArtZone Espace Cosplay TM Mag Forum Blog Total Manga
J-Music

LAST TOUR FINAL at TOKYO DOME

DVD Clip/Concert

LAST TOUR FINAL at TOKYO DOME, Critique de la rédaction

Critique rédigée par chtite_asu le 18 Septembre 2011 (dernière modification le 17 Septembre 2011)
De nombreux groupes voient leur cote de popularité exploser à l'aide d'un tube, leur permettant ainsi de remplir les plus grandes salles japonaises en un temps record. Bien qu'UVERworld ait fait ses débuts major avec D-tecnoLife, générique de Bleach, ce scénario n'a pas fonctionné. La formation compte néanmoins des fans l'ayant suivi fidèlement ces six dernières années. Elle n'a pas fait trembler l'Oricon, mais est au contraire toujours parvenue à bénéficier de ventes stables. Cela a mené les cinq membres au Yokohama Arena et au Nippon Budokan avant que leur rêve ne se réalise enfin : organiser un concert au prestigieux Tokyo Dome.

Tokyo DomeIl aura fallu être patient, mais le DVD reprenant ce fameux concert du 27 novembre au Tokyo Dome, LAST TOUR Final at TOKYO DOME, est finalement sorti le 6 juillet dernier. L'intégralité des morceaux y est présentée. UVERworld a également ajouté des bonus pour les deux versions. Contrairement à leurs anciens DVD live, l'édition limitée ne dispose pas de CD, mais son second disque comprend des vidéos bonus supplémentaires. Des chansons extraites de leur représentation du 26 décembre au Fukuoka DRUM LOGOS y ont été incluses.


Occasion spéciale, concert mémorable


AkiraPour sa première date au Tokyo Dome, UVERworld a clairement cherché à marquer les esprits. Le groupe a utilisé toutes les possibilités que le stade de baseball aménagé pouvait lui offrir. Il a dans un premier temps décidé d'y laisser sa marque : une vue aérienne sur la fosse permet de voir son logo, formé par les spectateurs. En plus de la scène classique, un prolongement a été construit et laisse place à une scène centrale, pour les moments-clés du concert. De même, cinq écrans géants ont été disposés afin de mettre en avant chacun des membres et permettre aux visiteurs les moins bien placés de pouvoir apprécier le spectacle.

KatsuyaBien qu'il s'agisse de la dernière date de sa tournée servant à promouvoir l'album LAST, UVERworld a décidé de servir une setlist plus conséquente à ses fans et d'en profiter un maximum. Vingt-neuf titres extraits de leurs cinq albums ont par conséquent été joués. Contrairement aux précédentes dates, seuls les morceaux les plus appréciés du dernier disque ont été interprétés. Il s'agit davantage d'un concert best-of qu'un final classique de tournée, à l'exception près que les faces-B les plus populaires sont présentes. Le DVD pourrait donc également convenir aux fans de la première heure n'ayant pas particulièrement apprécié LAST.


Une représentation sans faute...


TAKUYA∞Après une introduction sur les écrans géants, UVERworld apparaît sur la scène centrale du Tokyo Dome sous les acclamations du public. Il ne perd pas de temps et donne le coup d'envoi de sa dernière composition en date, spécialement conçue pour l'occasion : NO.1. La chanson qui mélange rock et passages rappés montre parfaitement le style que la formation s'est créé au fil des années. Le chanteur, TAKUYA∞, est toujours communicatif, mais cette fois l'émotion est clairement perceptible dans sa voix et les yeux de tous les membres. Bien décidés à profiter le plus possible de ce jour tant attendu, ils semblent déterminés à donner toute l'énergie dont ils disposent.

NobutoTout comme ce fut le cas pour les précédentes salles, il est impressionnant de voir à quel point le groupe est à l'aise de jouer dans ce lieu. On a l'impression qu'il s'y est déjà représenté des dizaines de fois tant il parvient à occuper tout l'espace. TAKUYA∞ est d'ailleurs plus déchaîné que jamais et n'hésite pas à provoquer continuellement les spectateurs en leur hurlant qu'il s'agit d'une soirée spéciale. Même s'il se déplace constamment, fait ses sauts habituels et se jette par terre, aucune faiblesse vocale n'est à noter. Le bassiste, Nobuto, ne cesse d'avoir la bougeotte et de s'approcher au plus près du public. Ses solos slappés, notamment celui d'UNKNOWN ORCHESTRA, sont toujours aussi efficaces.


… et enflammée !


UVERworldLe DVD parvient parfaitement à retransmettre l'atmosphère incroyable de ce concert. UVERworld a tenu à insister sur le côté festif et très peu de ballades sont présentes. On note tout de même une interprétation touchante de Qualia, mais surtout une nouvelle version acoustique mémorable de Kimi no suki na uta. La chanson appréciée est désormais adoucie et permet aux membres de prendre quelques instants de répit. La formation a également laissé tomber la bande-son : un orchestre de cordes, un programmeur/DJ s'occupant aussi des parties de synthétiseur et un saxophoniste se chargent des parties non-jouées par les stars de la soirée.

ShintarouLa setlist est donc un enchaînement des titres les plus énergiques du groupe. Elle est entrecoupée par des MC tantôt agressifs, tantôt touchants de TAKUYA∞. Les membres ont utilisé tous les artifices existants afin d'en mettre plein la vue au public : projections de fumée dans Gekidou, coups de lance-flammes dans Burst, explosions dans Sparta... Chaque surprise est l'occasion de faire augmenter davantage la tension de la foule. Si Shintarou prend toujours le temps de communiquer avec les fans, il occupe la scène seul quelques instants pour la première fois. De même, il fera la démonstration d'un solo de batterie simple, mais convaincant au milieu de la salle, avant d'être rejoint par les autres musiciens pour l'introduction d'over the stoic. UVERworld conclut le show sans rappel comme à son habitude, mais offre aux spectateurs la possibilité d'écouter son nouveau titre, Mondo Piece, en regardant des photos et les paroles sur les écrans.


Des bonus à n'en plus finir


TAKUYA∞Après avoir servi une telle setlist, UVERworld se devait de compléter le DVD de bonus. La version normale ne présente néanmoins qu'un documentaire de cinquante minutes environ. Les membres y retracent leur parcours jusqu'à l'organisation du concert au Tokyo Dome. Alors qu'ils sont interviewés tour à tour, des backstage et extraits de précédentes représentations sont diffusés. Si ces bonus sont intéressants pour les japonisants, les autres se sentiront certainement lésés. Un contraste frappant est cependant perceptible en voyant les réactions des membres avant et après concert. La joie et la panique ont tout à coup laissé place au soulagement d'être parvenus à réaliser leur rêve sans déboires.

TAKUYA∞ et ShintarouLes personnes préférant les bonus avec le groupe à l'action trouveront leur compte avec l'édition limitée. Au contraire du Tokyo Dome, le groupe se produit cette fois dans la salle intimiste qu'est le Fukuoka DRUM LOGOS. Huit titres complets sont présentés et entrecoupés de prises de parole de Shintarou et TAKUYA∞, pour un total d'un peu plus de 42 minutes. Cette fois, ballades et musiques au tempo soutenu sont parfaitement équilibrées. Ce sera notamment l'occasion d'écouter des titres non-interprétés dans le précédent concert tels que Gekiha, Kokoro to KOKORO et WANNA be BRILLANT.


TAKUYA∞UVERworld a donc signé son meilleur DVD avec LAST TOUR Final at TOKYO DOME. Si ses précédents opus ont toujours permis d'apprécier davantage le rendu des albums, celui-ci donne d'autant plus vie aux morceaux. La setlist composée de ses musiques les plus célèbres comme NO.1, D-tecnolife, Gekidou, Burst, 99/100 damashi no tetsu, CHANCE!, GOLD et bien d'autres peut aussi bien plaire aux fans inconditionnels qu'aux néophytes. Le son et la qualité vidéo restent irréprochables pour un format DVD, mais une adaptation Blu-Ray serait la bienvenue. D'une durée d'environ 3h20 pour l'édition classique et de plus de 4h pour la version limitée, il serait dommage de se priver !

Partager cet article :  Partager : Total-Manga.com - Critique LAST TOUR FINAL at TOKYO DOME sur Wikio Partager : Total-Manga.com Critique LAST TOUR FINAL at TOKYO DOME sur FaceBook Ajouter : Total-Manga.com Critique LAST TOUR FINAL at TOKYO DOME à Yahoo!Ajouter : Total-Manga.com Critique LAST TOUR FINAL at TOKYO DOME à GooglePartager : Total-Manga.com Critique LAST TOUR FINAL at TOKYO DOME sur DiggPartager : Total-Manga.com Critique LAST TOUR FINAL at TOKYO DOME sur TechnoratiPartager : Total-Manga.com Critique LAST TOUR FINAL at TOKYO DOME sur Live-MSN
Critique rédigée par chtite_asu le 18 Septembre 2011 (dernière modification le 17 Septembre 2011)
NOTATION
Notes du chroniqueur :

Global
En plus de disposer d'une durée et d'une setlist impressionnantes, LAST TOUR Final at TOKYO DOME est le DVD montrant UVERworld sous son meilleur jour. Peu de titres de LAST sont finalement présents, mais ce concert best-of est plus que convaincant. Un DVD à voir absolument.
Moyennes :

Note moyenne de la rédaction (1 votes) :

Note moyenne des internautes (3 votes) :

DERNIERS COMMENTAIRES
2 commentaires | Vous devez être membre pour poster des commentaires. > Devenir membre
Posté le 07/12/2011 à 12:26Par chtite_asu
Avatar de chtite_asu
Oups désolée Ramza, je n'avais pas vu ton message !

Il est disponible sur CDJapan et Yesasia si tu veux ! D'ailleurs, si tu as le lecteur approprié, il est sorti aujourd'hui même en format blu-ray.
Posté le 05/10/2011 à 08:44Par Ramza
Avatar de Ramza
Han je le veux maintenant, ze le veux ce DVD, t'as un site de VPC préféré pour se procurer ça ?