Magazine Manga ArtZone Espace Cosplay TM Mag Forum Blog Total Manga
J-Music

Thank you, Love

Album

Thank you, Love, Critique de la rédaction

Critique rédigée par chtite_asu le 01 Août 2011 (dernière modification le 01 Août 2011)
Kana Nishino a fait des débuts fulgurants et la fièvre ne semble toujours pas retomber. L'artiste produit donc de nombreux disques afin de ne pas laisser de temps mort à ses fans. Bien qu'elle ne brille pas par ses ventes de singles, son second album, to LOVE, s'est vendu à presque 700 000 exemplaires et s'est emparé de la troisième place du classement annuel de l'Oricon en 2010. Cependant, ces chiffres restent bien maigres face à ses ventes au format digital : la Reine des téléchargements domine en effet les charts de chaku-uta et de la RIAJ puisque 25 millions de téléchargements ont été recensés en 2010 depuis ses débuts en 2008, soit l'équivalent de 23 000 par jour à l'époque !

Kana NishinoLa coqueluche des jeunes a donc continué de mettre en avant ses chansons dans les deux formats et quatre singles consécutifs sont parus avant qu'un nouvel album ne soit annoncé. Après LOVE one et to LOVE, Kana Nishino arrête les jeux de mots et intitule ce troisième disque Thank you, Love. Il est sorti le 22 juin en deux éditions présentant le même contenu musical. La version limitée possède néanmoins un DVD contenant les clips de if, Kimitte, Distance et Esperanza. Sans surprise, le succès est au rendez-vous puisque la soliste s'empare du haut du podium du classement hebdomadaire de l'Oricon à sa sortie. Pour le moment, environ 270 000 ventes sont d'ores et déjà recensées.

Kana NishinoAlors que la qualité des chansons-titres de ses singles était vraiment variable dans le passé, Kana Nishino a su surprendre en créant des morceaux vraiment marquants suite à la sortie de son second album. C'est notamment le cas de Kimitte, chanson d'amour type de la chanteuse ayant un aspect légèrement plus mature, mais surtout de Distance et d'Esperanza. En effet, la première piste évoquée était surprenante puisqu'il s'agissait de la première fois que la chanteuse se détachait de ses éternelles ballades pour ses singles afin d'interpréter un titre titre pop au rythme soutenu plus dansant. Changement radical à nouveau avec Esperanza qui honore son titre : la mélodie a un son latino grâce à des parties pincées de guitare, de violon et marque très bien l'été.

Kana NishinoThank you, Love continue sur cette volonté de varier les plaisirs puisqu'il reste hétérogène dans son ensemble. Malheureusement, bien que cette envie de sortir de son éternel registre soit saluable, la qualité des compositions diffère énormément. C'est notamment le cas de Clap Clap!! et son inspiration pop-rock américaine. Le passage d'Avril Lavigne au Japon saute aux yeux puisque les arrangeurs nous ont placé des parties de guitare électrique, une batterie et la chanteuse nous offre un chant digne d'un groupe de supporters de football américain. La composition permettra néanmoins de réveiller un peu le public en concert et de le faire participer un peu en tapant des mains, mais l'intérêt de cette pâle copie s'arrête là. Nous avons également le droit à du modern-r'n'b avec Every Boy Every Girl, non sans nous rappeler make it happen de Namie Amuro en collaboration avec AFTER SCHOOL, ou tout simplement Checkmate! De manière générale on prend donc du vieux avec les derniers succès de l'année et on les réchauffe un bon coup en espérant que la sauce prenne.

Kana NishinoBien sûr, une dose de ballades et de chansons à l'allure pop-r'n'b est également de la partie avec par exemple flower et Where are you? Comme d'habitude nous avons le droit à un beau mélange de piano voire synthétiseurs et de violons aseptisés pour les ballades et à une instrumentation techno-électro pour les musiques aux sonorités r'n'b. Bien que cela avait son charme au début, il devient néanmoins lassant d'avoir l'impression de manger de la poussière d'étoile à chaque chanson. A tel point que l'on a envie de crier au génie quand on ne parvient pas à distinguer cet effet dans une piste. Cela est cependant moins gênant lorsque l'instrumentation s'y prête réellement comme dans Where are you?. Même si elles n'innovent rien, des musiques comme Alright -ayant servi à promouvoir l'album sur les divers plateaux de télévision- et Wishing s'écoutent tout de même facilement. On ne sent pas vraiment d'évolution, mais au moins on a l'impression d'écouter du Kana Nishino et que tout n'est pas encore perdu.


Bien que les singles laissaient présager du bon, Thank you, Love est donc une demi-déception. Les titres connus et quelques morceaux supplémentaires de l'album restent satisfaisants, mais il est dommage qu'une bonne partie soit banale et une autre à jeter. Il semble que Sony Music Japan ne cessera pas de tirer le maximum de profit de si tôt en continuant de la faire viser un public d'adolescents et d'étudiants. Puisqu'il est nécessaire de donner du contenu aux fans continuellement, un single ne devrait pas trop tarder à être annoncé. Kana Nishino est d'ailleurs actuellement en tournée et il ne serait pas non plus étonnant que son premier concert au Nippon Budokan se voit filmé afin d'être diffusé en DVD.

Partager cet article :  Partager : Total-Manga.com - Critique Thank you, Love sur Wikio Partager : Total-Manga.com Critique Thank you, Love sur FaceBook Ajouter : Total-Manga.com Critique Thank you, Love à Yahoo!Ajouter : Total-Manga.com Critique Thank you, Love à GooglePartager : Total-Manga.com Critique Thank you, Love sur DiggPartager : Total-Manga.com Critique Thank you, Love sur TechnoratiPartager : Total-Manga.com Critique Thank you, Love sur Live-MSN
Critique rédigée par chtite_asu le 01 Août 2011 (dernière modification le 01 Août 2011)
NOTATION
Notes du chroniqueur :

Global
Un album décevant compte-tenu de ce que les précédents singles pouvaient laisser présager. Le public ciblé devrait néanmoins en avoir pour son argent.
Moyennes :

Note moyenne de la rédaction (1 votes) :

Note moyenne des internautes (4 votes) :

DERNIERS COMMENTAIRES
0 commentaire | Vous devez être membre pour poster des commentaires. > Devenir membre