Magazine Manga ArtZone Espace Cosplay TM Mag Forum Blog Total Manga
J-Music

Yellow Gold Tour 3011

DVD Clip/Concert

Yellow Gold Tour 3011, Critique de la rédaction

Critique rédigée par chtite_asu le 10 Juin 2011 (dernière modification le 10 Juin 2011)
Jin Akanishi -qui avait déjà pris une pause afin d'étudier aux États-Unis-, a rapidement montré son envie de s'y produire en concert. Après avoir réalisé son rêve, devenant ainsi le premier artiste de la Johnny's Entertainment à se produire sur scène en Amérique, il a finalement décidé de quitter KAT-TUN pour cause de divergences musicales avec le reste des membres. Son désir d'émancipation étant toujours aussi présent, une nouvelle tournée a vu le jour avant même qu'un CD solo ne soit sorti.

Jin Akanishi n'a pas abandonné ses fans japonais pour autant et plusieurs concerts ont été organisés au Pays du Soleil Levant de janvier à février 2011. Du même nom que la tournée, le DVD Yellow Gold Tour 3011 reprend le spectacle du 16 janvier au Saitama Arena. Il est en effet sorti le 4 mai en trois éditions différentes. La version normale ne présente que sa représentation scénique, tandis que l'édition limitée A contient un DVD bonus et la version limitée B un photobook supplémentaire de trente-neuf pages.


Du spectacle avant tout


Yellow Gold (remix)Malgré son départ de KAT-TUN et son envie de s'américaniser, Jin Akanishi reste un membre de la Johnny's Entertainment. Tout comme les autres, il se doit donc de vendre du rêve et d'en mettre plein la vue à ses amateurs. Bien que son orientation musicale n'ait plus rien à voir avec celle du célèbre boysband, l'entraînement qu'il a subit et les nombreux shows auquel il a participé lui ont servi à se forger une expérience de la scène non négligeable. Ses débuts solo ne sont donc pas réellement ceux d'un débutant et cela est clairement perceptible. Contrairement aux autres artistes de l'agence, il laisse cependant tomber les costumes à paillettes pour soigner son look et jouer sur son apparence.

Jin Akanishi et quelques danseursL'artiste fait une entrée fracassante sur un remix de Yellow Gold. Effectivement, il nous apparaît assis en tailleur, recouvert de micros dans une sphère. Dès lors, le thème futuriste de la soirée est enclenché : Jin Akanishi et ses danseurs font une chorégraphie saccadée en se faisant passer pour des automates sur cette musique aux sonorités électro. Cela est aussi mis en avant dans la piste suivante, Christmas Morning, où le chanteur sort de sa sphère et se joint à eux en marchant et dansant de manière robotisée. La différence avec les autres concerts de l'agence est plus marquante grâce à ses danseurs : alors que les autres groupes auraient opté pour une invasion de Johnny's Jr, le soliste n'est pratiquement entouré que d'adultes étrangers, choisis par rapport à leurs capacités avant tout.

Jin AkanishiPas de restrictions électriques non plus : un très beau jeu de lumière est mis en place tout du long du concert. Ainsi, Jin Akanishi est brillamment valorisé sur une scène dont les décors changent fréquemment. En plus de ses chorégraphies, l'artiste fait également beaucoup de comédie en faisant semblant de se disputer avec ses membres de session, en essayant de draguer les filles, etc... Après avoir été emprisonné, il sortira aussi de sa cellule tel un super-héros en écartant les barreaux dans l'introduction d'A Page ou apparaîtra comme par magie au devant de la scène après que la boîte dans laquelle il était entré ne soit transpercée de sabres et ne prenne feu. De manière plus conventionnelle, il se balade au milieu du public afin de le provoquer à l'aide d'une passerelle faisant le tour de la salle dans Magnitude ou Hey Girl.


Un changement de style radical


LOVEJUICEJin Akanishi n'a pas menti sur les raisons de son départ et les sonorités des morceaux de sa carrière solo sont à mille lieues de la pop de son ancien boysband. Pas moins de vingt chansons ont été interprétées et l'artiste n'a pratiquement chanté et communiqué qu'en anglais, chose assez rare pour un artiste ayant un tel background. Grâce à son précédent séjour en Amérique et à son envie de progresser afin de pouvoir y faire carrière, son accent n'est pas mauvais et reste agréable à écouter. Comme un concert de ce genre pouvait le laisser présager, une dose de playback est cependant de la partie, sans pour autant être omniprésente. Puisqu'il est seul à chanter sur scène, cela est plus que tolérable et ne met pas d'ombre au tableau.

Jin AkanishiÀ l'écoute des différents titres comme Bass Go Boom, I.N.P, Pin Dom ou encore My MP3, on se rend compte que le soliste a majoritairement opté pour du modern r'n'b et du hip-hop. L'instrumentation reste électronisée, le rythme, fortement marqué et l'on ressent clairement l'inspiration de la musique commerciale américaine au fil du concert. Cela était recherché et les morceaux -presque tous inédits- du DVD sont de qualité. Si les images n'étaient pas là, on ne se rendrait certainement pas compte d'avoir affaire à un Japonais et encore moins à un ex-membre de boysband ! Jin Akanishi a gagné son pari ; il reste crédible étant donné que ses chansons ne sont pas moins percutantes que celles des grands artistes occidentaux officiant dans les mêmes genres musicaux qui se vendent de nos jours. Elles pourraient passer en boîte de nuit sans problèmes particuliers puisque les mélodies donnent tout autant envie de danser et s'encrent facilement dans l'esprit.

careUn voyage dans le temps est néanmoins organisé sur deux morceaux : care et Murasaki. La distinction est immédiatement audible puisque le changement de sonorités est radical. Après une introduction à la danse de Joey et un compte à rebours allant dans le passé jusqu'à s'arrêter à 2011, Jin Akanishi apparaît assis sur un tabouret et interprète care de façon décontractée. Il s'agit effectivement d'une ballade folk apaisante prenant un peu plus de vigueur dans les refrains. Alors que l'on pouvait penser que Murasaki aurait le droit à une chorégraphie, le soliste reste en fait dans la même position et accompagne son chant à la guitare acoustique. On peut d'ailleurs se demander si l'instrument a vraiment été raccordé à l'amplificateur puisque l'on en distingue pas le son. Quelques ballades comme Eternal sont également disséminées. Cette dernière chanson -qui n'était pas sortie à l'époque- clôt le concert de manière émouvante avant que l'artiste ne remercie son public sobrement et ne quitte définitivement la scène.


Jin Akanishi interviewYellow Gold Tour 3011 est donc un premier DVD convaincant. En plus de présenter une setlist conséquente où seules deux pistes sont connues, Jin Akanishi prouve une bonne fois pour toutes que l'univers de KAT-TUN n'était réellement pas fait pour lui. Le disque bonus de l'édition limitée A est un petit plus non négligeable après avoir apprécié le spectacle. D'une durée de vingt-quatre minutes, il présente des backstage de ses tournées You & Jin 2010 et Yellow Gold Tour 3011, des extraits de concerts ainsi qu'une interview assez conséquente où le soliste en a presque oublié son japonais. Il y parle de ses représentations, du concept de Yellow Gold Tour 3011, de ses danseurs (globalement puis tour à tour), etc... Il ne reste plus qu'à ce que son premier album originalement prévu pour le 4 juillet -jour de son anniversaire et de la Déclaration d'indépendance de l'Amérique- ne soit officialisé afin de voir si la tracklist sera issue de ce DVD ou complètement inédite.

Partager cet article :  Partager : Total-Manga.com - Critique Yellow Gold Tour 3011 sur Wikio Partager : Total-Manga.com Critique Yellow Gold Tour 3011 sur FaceBook Ajouter : Total-Manga.com Critique Yellow Gold Tour 3011 à Yahoo!Ajouter : Total-Manga.com Critique Yellow Gold Tour 3011 à GooglePartager : Total-Manga.com Critique Yellow Gold Tour 3011 sur DiggPartager : Total-Manga.com Critique Yellow Gold Tour 3011 sur TechnoratiPartager : Total-Manga.com Critique Yellow Gold Tour 3011 sur Live-MSN
Critique rédigée par chtite_asu le 10 Juin 2011 (dernière modification le 10 Juin 2011)
NOTATION
Notes du chroniqueur :

Global
Alors qu'un seul single est sorti à ce jour, Yellow Gold Tour 3011 est un DVD intéressant qui nous montre un panel de titres important de Jin Akanishi.
Moyennes :

Note moyenne de la rédaction (1 votes) :

Note moyenne des internautes (13 votes) :

DERNIERS COMMENTAIRES
0 commentaire | Vous devez être membre pour poster des commentaires. > Devenir membre