Magazine Manga ArtZone Espace Cosplay TM Mag Forum Blog Total Manga
Jeux vidéo

Fire Emblem : Awakening

Fire Emblem: Kakusei

Nintendo 3DS

Fire Emblem : Awakening, Critique de la rédaction

Critique rédigée par Gorkab Nitrix le 06 Juin 2013 (dernière modification le 14 Juin 2013)
Série fondatrice du Tactical RPG sortie pour la première fois sur l'antique Nintendo Famicom en 1990, les Fire Emblem n'ont été localisés chez nous que depuis une petite dizaine d'années seulement.

Comme un hommage à ses débuts européens sur Game Boy Advance, Nintendo a choisi de sortir ce nouvel opus, dénommé Awakening, sur console portable cette année.

Cet épisode "anniversaire" est-il un bon cru ? Réponse dans notre test.



Faut pas insulter Chrom !


Fire Emblem X Yusuke KozakiSitué dans le même univers que Fire Emblem : Shadow Dragon et Shin Monshō no Nazo ~Hikari to Kage no Eiyū~, respectivement sortis sur DS en 2008 et 2010, Fire Emblem : Awakening est le premier jeu original de la série depuis Fire Emblem : Radiant Dawn sorti sur Wii en 2007.

Dans cette nouvelle aventure, le joueur suit l'histoire de Chrom, prince du royaume d'Ylisse, en proie à de récents troubles avec la nation voisine de Plegia, mais aussi en raison d'une mystérieuse force qui commence à L'éditeur d'avatar propose des options très sympa pour une portableapparaître sur les terres et menace peu à peu la sécurité des habitants. C'est là que le joueur intervient, puisque cette fois-ci tout comme dans Shin Monshô no Nazo ~ Hikari to Kage no Eiyû ~, il doit créer son propre avatar. Caractéristiques physiques, sexe, voix, date de naissance, pseudonyme, qualité et faiblesse… l'éditeur de personnage offre de bonnes possibilités de customisation, allant même jusqu'à offrir plusieurs timbres de voix différents en anglais comme en japonais ! Une option rare, surtout sur console portable, qui témoigne du soin apporté à cette version occidentale du jeu.

Mais oui, c'est normal, tu es amnésique et perdu(e) en pleine campagne !Cette étape obligatoire passée, le scénario peut commencer et, comme le jeu l'indique si bien, on se réveille face à Chrom et sa petite sœur, Lissa, qui viennent de trouver notre avatar endormi au beau milieu d'un champ. Classique ? Attendez la suite, car notre personnage est, tenez vous bien, amnésique… Mais ça n'est pas tout, puisque Chrom, en sa qualité de prince, nous fait immédiatement confiance et nous propose de l'accompagner. Le seul avec un peu de jugeote, c’est le chevalier Frederick, qui trouve quand même ça bizarre qu'un jeune homme / femme (rayez la mention inutile) se trouve comme ça en pleine campagne, amnésique, et prêt pour le combat. Et oui, parce que sitôt les présentations faites, l’histoire décide que vous êtes apte au combat face à des voleurs venu saccager le patelin paumé du coin, histoire de planter le décor du système de combat avec un bon petit tutoriel.

Le combat, c'est mieux à deux

Vandal Hearts sur PS oneQui dit Fire Emblem, dit jeu de rôle tactique. Vous savez, ces RPGs stratégiques avec un échiquier sur lequel vous déplacez votre groupe de personnages de façon à terrasser l'ennemi, chacun votre tour ? Ici, c'est exactement pareil, en très archaïque. Quiconque ayant récemment tâté du tactics sait qu'il existe plusieurs règles inhérentes au genre, plus ou moins raffinées au fur et à mesure des années. Par exemple, dans Vandal Hearts, un personnage contrôlé devait d'abord effectuer un déplacement sur le terrain avant d'attaquer, sous peine de faire du surplace. Une obligation révolue depuis, comme dans le remake PSP de Tactics Ogre ou encore avec les Valkyria Chronicles, mais que l'on retrouve pourtant dans Fire Emblem : Awakening.

La grille de combat de Fire Emblem : AwakeningCette limitation du gameplay n'est malheureusement pas orpheline, et l'on s'étonne par exemple de la non-présence d'un système d'orientation des personnages sur la grille, pourtant essentielle au T-RPGs d'aujourd'hui. Il n'y a donc plus à se soucier dans Fire Emblem : Awakening d'avoir le dos d'un de ses personnages à découvert, mais cela rend les assauts sur les ennemis bien plus difficiles, notamment avec les archers, incapables d'attaquer en diagonale ou tout simplement à moins d'une case de leur place.

La grille de combat de Fire Emblem : AwakeningFort heureusement, il y a aussi du très bon dans le système de combat du dernier bébé d'Intelligent Systems, à commencer par la mécanique des duos. Prenons un personnage susceptible d'être en difficulté dans une bataille, comme un mage avec peu de points de vie (comment ça c'est logique ?), et un bon chevalier plein de vitalité : il suffit de placer l'un sur la case de l'autre pour qu'ils créent une paire sur la carte. À partir de là, les deux protagonistes attaquent et se défendent en même temps, ce qui peut s'avérer redoutable et très utile pour pallier au principe de base qui régie toute la série : la mort pure et simple des combattants tombés sur le champ de bataille. Attention cependant : si vous voulez défaire un duo, il vous en coûtera l'action de ce dernier. Il faut donc bien réfléchir aux tenants et aboutissants, la faucheuse récoltant souvent le fruit des mauvais stratèges… ou de ceux qui ne prévoient pas le facteur d'usure des armes (et une épée qui se brise en plein combat décisif, ça Choisi ton camp camarade !ne pardonne pas).

On note d'ailleurs qu'Intelligent Systems a eu la bonne idée de proposer un mode casual à chaque début de partie, histoire de permettre aux nouveaux venus de s'essayer au titre sans risquer de perdre tous ses personnages à chaque combat. Le joueur lambda se retrouve ainsi désinhibé dans ses actions, ce qui peut lui permet de profiter du scénario sans trop se soucier de devoir réentrainer de nouveaux personnages à tour de bras. Quand on sait que les rencontres aléatoires Yo meuf, tu veux pas me faire un cavalier genre là tout de suite ?sont rares, voire inexistantes dans Fire Emblem : Awakening, il y a de quoi très vite sauter le pas de la facilité.

Après, on peut toujours essayer de booster les relations entre les personnages dans le but de les marier et recruter leur progéniture dans notre équipe, mais mine de rien ça prend du temps !

Le stéréo dans ton scope, l'entends-tu ?!

Shining Force, c'est plus fort que toi !À défaut de proposer des personnages modélisés avec des polygones sur le champ de bataille, la 3DS est ici exploitée avec brio en ce qui concerne la stéréoscopie. Les terrains vus de dessus prennent ainsi véritablement corps et permettent d'apprécier les différents reliefs avec plaisir. Les combats rapprochés ne sont d'ailleurs pas en reste, puisqu'on a tout simplement l'impression de voir les phases d'un Shining Force III avec des graphismes de GameCube (un poil plus dynamique tout de même il faut l'avouer).

Chrom, ce bellâtre de prince créduleEn revanche, si l'on compare à Radiant Dawn, l'épisode Wii, les faiblesses d'affichage de la petite 3DS se font très vite ressentir. Les cinématiques réalisées avec le moteur de jeu, tout particulièrement, ne montrent ainsi qu'une faible portion du terrain en 3D, préférant cacher la misère avec un fond en 2D qui ne trompe personne. Malgré cela, le jeu reste plutôt agréable aux rétines, grâce à une direction artistique de talent couplée au sublime chara design de Yusuke Kozaki (No More Heroes). Les cinématiques pré-rendues en images de synthèse sont d'ailleurs à tomber et on en regretterait presque qu'il n'y en ait pas plus pour les moments-clés du jeu. Celles-ci sont d'ailleurs intégralement doublées au choix en anglais ou en japonais, ce qui les rend d'autant plus jouissives. Ajoutons à cela une traduction française aux petits oignons, et le mix n'en est que plus proche de la perfection.

L'OST japonaise de Fire Emblem : AwakeningLa partie musicale n'est pas en reste, avec les excellentes compositions de Rei Kondô (Okami, Bayonetta, Dragon's Dogma), Hiroki Morishita (Paper Mario : Sticker Star) et bien sûr madame Yuka Tsujiyoko, compositrice attitrée de la série depuis ses débuts. De la cinématique d'introduction au plus basique des combats, il se dégage de cette cartouche une aura musicale qui ne fait pas qu'accompagner le joueur, non, elle le porte vers de nouveaux horizons et le pousse à se dépasser face à l'adversité. Et quand on voit que l'OST tient sur 5 CDs, ça donne une bonne idée du travail abattu pour un "simple" jeu 3DS. Respect.

Ça vaut le coup de se réveiller ou on peut continuer à dormir ?

Fire Emblem : Awakening est un titre solide pour une plateforme encore trop peu fournie en T-RPG, malgré la rétrocompatibilité DS, en Europe. Pourvu d'un scénario sympathique avec un petit lot de scènes mémorables, le dernier-né d'Intelligent Systems est un excellent début Le multi se résume à des affrontements one-to-one, pas super…pour quiconque souhaite s'essayer à la série, en plus d'être un bon défouloir pour les mordus de stratégie, à condition de faire fi des archaïsmes.

On aurait cependant bien aimé un multijoueur plus fourni, avec notamment la possibilité de jouer en versus et non seulement en alliés, ou encore du contenu téléchargeable moins cher vu la faible durée proposée par carte récupérée. En dehors de ça, on ne saurait que trop vous recommander ce nouveau Fire Emblem, si ce n'est bien sûr pas déjà fait !
Partager cet article :  Partager : Total-Manga.com - Critique Fire Emblem : Awakening sur Wikio Partager : Total-Manga.com Critique Fire Emblem : Awakening sur FaceBook Ajouter : Total-Manga.com Critique Fire Emblem : Awakening à Yahoo!Ajouter : Total-Manga.com Critique Fire Emblem : Awakening à GooglePartager : Total-Manga.com Critique Fire Emblem : Awakening sur DiggPartager : Total-Manga.com Critique Fire Emblem : Awakening sur TechnoratiPartager : Total-Manga.com Critique Fire Emblem : Awakening sur Live-MSN
Critique rédigée par Gorkab Nitrix le 06 Juin 2013 (dernière modification le 14 Juin 2013)
NOTATION
Notes du chroniqueur :

Scénario
Graphismes
Bande-son
Jouabilité
Global
Fire Emblem : Awakening est un bon Tactical RPG et une excellente introduction à la série pour les nouveaux venus. Doté d'une excellente bande-son et d'une direction artistique exemplaire, il est cependant entaché par une jouabilité archaïque et un multi peu développé. Mais même avec ces défauts, il reste une valeur sûre pour 3DS !
DERNIERS COMMENTAIRES
0 commentaire | Vous devez être membre pour poster des commentaires. > Devenir membre