Magazine Manga ArtZone Espace Cosplay TM Mag Forum Blog Total Manga
Jeux vidéo

Natural Doctrine

Hepburn: Nachuraru Dokutorin

PS4

Natural Doctrine, Critique de la rédaction

Critique rédigée par Manga le 17 Novembre 2014 (dernière modification le 19 Novembre 2014)
L'éditeur Koch Media est sans doute l'un de ceux qui osent le plus. Grâce à eux, la France a la chance de découvrir des jeux japonais qui n'auraient sans doute eu aucun avenir dans notre pays. Parfois, il y a de bonnes surprises, parfois les concepts sont très en décalage avec nos habitudes. Il n'empêche, les prises de risque sont réelles et c'est fort appréciable. Avec Natural Doctrine, testé ici sur PlayStation 4, on s'intéresse à l'univers du tactical-RPG dans la veine des Fire Emblem ou des Final Fantasy Tactics. Reste que ce nouveau représentant risque d'en faire déchanter pas mal.

Il n'y aucun déplacement sur une carte en 3D. Le jeu reste sommaire à tous les niveaux.
On ne joue pas à Natural Doctrine pour ses graphismes. L'histoire, entièrement contée dans la langue de Shakespeare - ou japonaise si vous la sélectionnez dans les options - (n'espérez pas de traduction, il n'y en a pas), relate le parcours d'une escouade de soldats (très heroic-fantasy) qui part à la chasse aux monstres. Après un tutorial effroyablement lourdingue, on peut enfin s'adonner à l'exploration et aux combats. Concrètement, il s'agit d'un jeu qui invite le joueur à enchaîner les donjons et les zones fermées. Soyons clairs, le jeu est testé sur PlayStation 4 mais le jeu n'exploite à aucun moment les capacités de la console. Disponible également sur PlayStation 3 et PS Vita, on ne peut pas dire qu'il flatte la rétine également de ce côté. Visuellement, le jeu de Kadokawa a juste des années de retard (mais pas cinq ou six, bien plus !). Même avec les différentes vues proposées, il faut vraiment avouer que les graphistes n'ont pas été inspirés. Même en vue à l'épaule, on ne voit strictement aucun décor d'arrière-plan lorsqu'on regarde au loin.  En clair, c'est moche, la musique est poussive et la mise en scène est si ratée qu'on ne comprend rien à l'arrivée des nouveaux protagonistes. Niveau background, c'est une sacrée purge. On sent vraiment que les développeurs ont manqué de moyens. C'est plus que flagrant.

Tout est bon dans le donjon
 
Oui, bon c'est pas très joli. Mais en même temps, c'est pas comme si je n'avais pas prévenu...
Mais dans un Tactical-RPG, c'est surtout le gameplay qui compte et l'intérêt que le joueur éprouve à effectuer les combats.  Tout d'abord, Natural Doctrine offre la possibilité de jouer en ligne avec un second joueur. L'option, fort sympathique, est malheureusement entachée par un problème de taille : on ne trouve pas grand monde sur les serveurs du jeu.  Après tout ça, on se dit que le jeu de Kadokawa n'a vraiment rien pour lui et qu'il peut finir dans les tréfonds des mémoires. Et pourtant, son gameplay remonte pas mal notre estime à son égard. En effet, jeu de rôle tactique oblige, on retrouve le bon vieux système de grille et de personnages qui se déplacent au tour par tour. L'originalité de Natural Doctrine est ici de proposer des attaques en formation. En clair, chaque personnage peut unir des liens avec ses alliés (cela se matérialise par des lignes à l'écran) afin de gagner en puissance. Le positionnement sur la carte est ultra important et donne accès à des Link Turns. En temps normal, vous bougez vos personnages de façon arbitraire et dans un ordre défini.  Avec les Link Turns, vous accélérez le tour d'action de vos coéquipiers, prenant alors un ascendant véritable sur l'ennemi. L'intérêt de Natural Doctrine gravite autour de ce concept de "Link".  Par contre, il faut s'accrocher : le jeu s'avère difficile.  Comme d'habitude, il faudra passer par l'inventaire et profiter de l'arbre de compétences pour mener à bien vos quêtes. Natural Doctrine est un jeu intéressant dans son approche, mais aussi terriblement exigeant. Ne vous étonnez pas à clamser lamentablement dès le premier adversaire un peu plus balèze que les gobelins du départ. 

PS4, 3, Vita, même combat

Quand on voit ce message, il y a de quoi être content. Bon, en l'occurrence, ici c'est la fin du tutorial lourdingue qu'il faut se taper en début de partie.
Finalement, Natural Doctrine n'est pas un mauvais jeu, il est juste moyen. Visuellement à la rue, il ne posera pourtant aucun problème à celles et ceux qui jouent encore, de temps à autre, à des Tactical-RPG sur 32 bits. Je pense notamment à des titres comme Mystaria sur Saturn ou ce genre de softs. Si vous aimez ce genre, vous pouvez donner une chance à Natural Doctrine, notamment pour son challenge.  Parviendrez-vous à obtenir la meilleure note dans chacune des missions ? A vous de jouer !
Partager cet article :  Partager : Total-Manga.com - Critique Natural Doctrine sur Wikio Partager : Total-Manga.com Critique Natural Doctrine sur FaceBook Ajouter : Total-Manga.com Critique Natural Doctrine à Yahoo!Ajouter : Total-Manga.com Critique Natural Doctrine à GooglePartager : Total-Manga.com Critique Natural Doctrine sur DiggPartager : Total-Manga.com Critique Natural Doctrine sur TechnoratiPartager : Total-Manga.com Critique Natural Doctrine sur Live-MSN
Critique rédigée par Manga le 17 Novembre 2014 (dernière modification le 19 Novembre 2014)
NOTATION
Notes du chroniqueur :

Scénario
Graphismes
Bande-son
Jouabilité
Global
Moins cher que d'autres productions, Natural Doctrine ne conviendra qu'aux assoiffés de Tactical-RPG. Le jeu est difficile, a pas mal de retard au niveau visuel et s'avère très linéaire et abrupte. Y compris dans l'ambiance, la mise en scène et l'interface. Par contre, pour le challenge, c'est du costaud et le gameplay est intéressant.
DERNIERS COMMENTAIRES
0 commentaire | Vous devez être membre pour poster des commentaires. > Devenir membre